Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Catéchisme et spiritualité

Catéchisme et spiritualité

L'intimité entre Dieu et notre âme - Pour enfants et adultes (Ne tenez pas compte des publicités)

Dimanche de la Très Sainte Trinité (11 juin 2017)

 

La prédication du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine (de l'année 2014)

Télécharger la prédication

D'autres prédications du père Michel->Marie Zanotti- Zorkine à la Fête de l Très Sainte Trinité

 

Paroles de Sainte Elisabeth de la Trinité

- "Aimez toujours la prière, et quand je dis la prière, ce n'est pas tant s'imposer quantité de prières vocales à réciter chaque jour, mais c'est cette élévation de l'âme vers Dieu à travers toutes choses qui nous établit avec la Sainte Trinité en une sorte de communion continuelle, tout simplement en faisant tout sous son regard."

- "Que l'Esprit Saint qui est l'Amour fasse de votre cœur un petit foyer
qui réjouisse les Trois Personnes divines par l'ardeur de ses flammes."

- "La Sainte Trinité… ce mot est si doux, et c'est si simple. Il suffit de croire." 

- Elisabeth a reçu son nom dès son entrée au Carmel, le 2 août 1901, et elle s’est laissé emporter dans la vie trinitaire. Elle écrit peu avant au Chanoine Angles : « Vous ai-je jamais dit mon nom au Carmel : "Marie-Elisabeth de la Trinité". Il me semble que ce nom indique une vocation particulière, n'est-ce pas qu'il est beau ? J'aime tant ce mystère de la Sainte Trinité, c'est un abîme dans lequel je me perds.  » Lettre 62

- « C’est toute la Trinité qui habite dans l’âme qui l’aime en vérité ; c’est-à-dire en gardant sa parole !  »

- « O mon Dieu, Trinité que j'adore, aidez-moi à m'oublier entièrement pour m'établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l'éternité. Que rien ne puisse troubler ma paix, ni me faire sortir de vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère. Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos.  »

- « O mes Trois, mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds, je me livre à vous comme une proie. Ensevelissez-vous en moi pour que je m'ensevelisse en vous, en attendant d'aller contempler en votre lumière l'abîme de vos grandeurs »

- « La Trinité, voilà notre demeure, notre « chez nous », la maison paternelle d’où nous ne devons jamais sortir. . »

- « C’était la Trinité qui m’entrouvrait son Sein
Et j’ai trouvé mon centre en l’Abîme divin !
On ne me verra plus sur le bord du rivage,
Je plonge en l’Infini, c’est là tout mon partage,
Mon âme se repose en cette immensité
Et vit avec ses Trois comme en l’éternité !  »

.

.

.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article