Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Catéchisme et spiritualité

Catéchisme et spiritualité

L'intimité entre Dieu et notre âme - Pour enfants et adultes (Ne tenez pas compte des publicités)

Evangile de saint Luc 9, 18-24 - Accepter et vivre les croix de nos vies. Elles nous portent dans l'amour, la charité, la patience, la sagesse, la vie

Préparons dimanche qui arrive afin de nous mettre déjà en compagnie de Dieu pour vivre au mieux la messe.

Il est bien de prier le Veni Creator avec de lire afin de nous mettre en la présence de Dieu : http://catechisme-et-spiritualite.over-blog.com/2016/05/les-prieres-de-base.html

 

 

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

 

Dimanche 19 juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,18-24.
En ce jour-là, Jésus était en prière à l’écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea : « Au dire des foules, qui suis-je ? »
Ils répondirent : « Jean le Baptiste ; mais pour d’autres, Élie ; et pour d’autres, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité. »
Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Pierre prit la parole et dit : « Le Christ, le Messie de Dieu. »
Mais Jésus, avec autorité, leur défendit vivement de le dire à personne,
et déclara : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. »
Il leur disait à tous : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive.
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. »

 

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Evangile de saint Luc 9, 18-24 -  Accepter et vivre les croix de nos vies. Elles nous portent dans l'amour, la charité, la patience, la sagesse, la vieEvangile de saint Luc 9, 18-24 -  Accepter et vivre les croix de nos vies. Elles nous portent dans l'amour, la charité, la patience, la sagesse, la vie
Evangile de saint Luc 9, 18-24 -  Accepter et vivre les croix de nos vies. Elles nous portent dans l'amour, la charité, la patience, la sagesse, la vie

Pour les enfants

Bonjour les enfants. Ce sujet peut peut-être vous paraître compliqué à comprendre, celui que Jésus aborde dans cet évangile de saint Luc.

Jésus nous dit notamment : "Celui qui veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix chaque jour et qu'il me suive...".

Détaillons un peu pour vous aider.

"Celui qui veut marcher à ma suite" : par ces mots, Jésus nous invite, sans nous obliger, à Le suivre, à croire à Lui, à Lui faire confiance, à vivre par Lui et en Lui. SI nous décidons de Lui dire oui, il suffit de le Lui dire, avec des mots très simples, comme par exemple : "Jésus, Vous m'invitez à marcher à votre suite, j'accepte, mais expliquez-moi, soutenez-moi, guidez-moi...".

"qu'il renonce à lui-même" : renoncer à soi-même viendrait à dire que ce qui nous empêche d'aller vers Dieu, nous décidions de le laisser de côté ce qui n'est pas bon pour nous, comme être trop rempli des choses du monde (musiques néfastes et nocives pour nous, internet, jeux vidéos...) et qu'on leur donne une priorité dans notre quotidien. Ce qui nous donnerai plus de temps et d'espace en nous pour laisser la place à Dieu. Ce qui viendrai à changer nos mauvaises habitudes pour passer plus de temps avec Dieu.

"qu'il prenne sa croix chaque jour et qu'il me suive" : la croix correspond aux difficultés de la vie (maladie, contratirétés, moqueries, injure, injustice...) que l'on peut subir ou dont nous pouvons en être victime. En nous disant "qu'il prenne", par se verbe, Jésus nous invite à accepter les difficultés que nous rencontrons, et Il continue par dire "chaque jour".

La vie est belle, puisque Dieu nous a promis l'éternité, Jésus est notre sauveur réssucité, qu'il nous comble de grâces... mais elle peut ne pas être facile.

Alors, nous pouvons formuler à Jésus, avec des mots très simples, notre demande afin qu'Il nous aide dans nos difficultés : "Seigneur Jésus, je Vous aime et je Vous fais confiance. Un camarade d'école m'a dit des choses méchantes et injustifiées, aidez-moi à l'aimer, à ne pas le critiquer, à accepter cette croix, aidez-moi aussi à la porter. Je vous confie l'âme de ce camarade, je vous demande la grâce d'entrer dans son coeur et je vous demande pardon pour lui".

Facile à dire, pas facile à faire. N'est-ce pas ?

Au fur et à mesure que vous allez avancer avec Jésus, sur le chemin de vie qu'Il a choisi pour vous, et, que vous lui demanderez toujours de vous aider, Il le fera, et vous donnera la force de vivre les croix de votre vie. Les saints et les saintes de l'Eglise ont eu de très grandes croix et en sont sortis vainqueurs.

Je vous ai mis des photos avant de vous écrire ces mots, afin de vous aider à regarder Jésus sur sa Croix, à Le contempler, à Lui parler et peut-être vous invitera t-Il à vivre des choses magnifiques avec Lui. Il se peut aussi que devant le Croix de Jésus vous soyez en silence et n'exprimiez pas le désir de parler mais d'être dans un coeur à coeur avec Jésus, où il y aura uniquement et simplement votre amour commun qui échangeront un moment personnel et intime. Votre âme sera alors toute tournée vers Jésus et Jésus ira dans les espaces de votre âtre où Il désirera aller afin de vous faire goûter à l'amour qu'Il est et qu'Il a pour vous, personnellement.

Les croix de nos vies, si nous les acceptons sans rouspéter, si nous essayons de les vivre comme Dieu veut que nous les vivions, alors, cela nous aidera à progresser sur le chemin spirituel, lieu où Dieu et notre âme se rencontrent. C'est notre âme qui est éternelle, aussi, si nous faisons des choses positives pour elle, nous la préparons alors pour son éternité auprès de Dieu, de la Vierge Marie, des anges, de tous les saints... Nous sommes des êtres spirituels, et la spiritualité de notre âme deviendra de plus en plus belle si nous vivons les croix de notre vie sur terre du mieux que nous pouvons.

Bon courage à vous, pour vos croix, je prie pour vous et vous ocnfie à Jésus.

Véronique

 

Pour les adultes

La Croix de Jésus est l'aboutissement du chemin spirituel. La Passion du Christ est notamment le reflet de la vie spirituelle, commençant par la joie des commençants (l'arrivée de Jésus à Jérusalem et acclamé dans la joie), puis les difficultés et duretés de sa Passion ne vont cesser de grandir jusqu'à l'héroïsme discret de son amour, de sa miséricorde, de sa patience...

En acceptant de prendre nos croix à la suite du Christ, nous acceptons que notre âme atteigne l'héroïsme dicret dans lequel Dieu désire qu'elle triomphe.

N'ayons pas peur de tomber pendant nos croix, Jésus Lui-même est tomber durant sa Passion. Il suffira alors de Lui demander de nous aider dans les croix qui seront les plus lourdes à porter.

"Sans moi vous ne pouvez rien faire" (Jn 15, 5), alors, faisons vivre ce verset où Jésus exprime son désir de nous porter dans nos difficultées et nos ignorances.

Ne rochonnons pas devant les difficultées de la vie, parce que nous sommes des êtres spirituels et non des êtres voués à l'immaturité spirituelle. Nous ne pouvons pas imaginer les grandeurs dans lesquelles Dieu peut nous porter, celles où il n'y a plus de ténèbres mais où il n'y a que la vie. Dieu le désire tant. Il nous sait capables, puisqu'Il nous a créés à son image et ressemblance. Et, même si nos croix sont lourdes, voir très très lourdes, si elles sont vécues en Dieu, pour Dieu et par Dieu, qu'elles lui sont offertes, alors, les ténèbres seront anéanties et la vie sera triomphante.

Toute souffrance, memê petite, est une mine d'or le plus précieux et le plus beau. Lorsque nous souffrons, la Vierge Marie et Jésus sont à côté de nous, ils prient dans un même coeur et nous invitent à nous unir à leur prière.

J'ai eu un cancer, dont je suis miraculée, j'ai subi de très forts traitements de chimiothérapie (au point de devoir réapprendre à marcher et à me tenir debout), et, même dans les moments où il me semblait subir l'acharnement thérapeutique, j'ai toujours gardé en moi une infime lumière, une petite pointe lumineuse : Jésus. Je n'avais pas la force de prier, c'était trop difficile et j'étais très diminuée, alors je disais à Jésus : "Prenez mes souffrances pour ce que Vous désirez, faites-en ce que Vous voulez".

Je vous invite à demander à Dieu de vous faire comprendre toutes choses, ainsi, Il vous fera le sens et la nécessité de la Croix et de vos croix.

Ne pas répondrer à une injure, à une injustice, à une moquerie... c'est demeurer dans l'amour et la miséricorde, et, si souvent cela est répétitif, alors c'est que Dieu nous invite dans l'héroïsme dicret de la patience.

Plus vous vivrez vos croix à l'image de Jésus comme Lui a vécu la sienne, plus votre âme montera dans les hauteurs spirituelles. Pour cela, essayez d'avoir non pas une foi ni une vie de prière mécaniques mais vivantes, en laissant Marie vous guider vers son divin Fils Jésus, et Jésus vers le Père.

Aimer comme le Christ sur la Croix, aimer et ne faire qu'aimer.

Amen.

 

Beau et saint dimanche à toutes et à tous

En union de prière fraternelle

Véronique

 

   

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article